"Mais quels que soient les commanditaires et les bénéficiaires de ces attaques, il n’en reste pas moins que les exécutants appartiennent à l’Islam et se nourrissent de son idéologie. Ils ne font qu’appliquer l’enseignement dispensé dans les mosquées et sur le net. Il en résulte que l’Occident a une grande part de responsabilité : il a fait entrer le loup dans la bergerie depuis de longues années. Aujourd’hui, il n’a que ses yeux pour pleurer, à moins qu’il ne se ressaisisse et qu’il ne réagisse avec fermeté et sans états d’âme. La situation ne supporte plus aucun compromis.

Ne tuons pas les victimes une deuxième fois en cherchant à trouver les circonstances atténuantes aux terroristes. Pour empêcher d’autres massacres, il faut cesser de caresser le monstre, d’autant plus que la frontière est très perméable entre le musulman pieux, l’islamiste militant et le terroriste islamique. Ils se nourrissent du même livre."

Waleed al Husseini, Paris le 13 novembre 2015