"C'est dire qu'il n'y pas d'islamiste modéré. Un islamiste est modéré avant de prendre le pouvoir, jamais après. Un islamiste ne vise pas un man...dat mais l'éternité. Il ne veut pas votre voix mais votre conversion. Il ne veut pas construire le pays mais restaurer les premiers temps. Il ne peut pas concevoir la liberté sauf celle de vous imposer sa croyance. Et avec le printemps arabe, on découvre que cette secte, en plus de l'intolérance, vient de découvrir la stratégie de la ruse.

Non, il n'y pas d'islamiste modéré, il n'y a que des islamistes encore plus rusés. Après l'illusion tragique de «la stabilité par la dictature», il nous faut encore lutter contre celle de «l'utopie par les ablutions collectives». La première a été facturée par 100 ans de sous-développements et de crimes. La seconde ? …”

 

Extrait de sa chronique "Raïna Raïkoum" , Le Quotidien d'Oran | Mars 2012