« Les putes voilées n’iront jamais au paradis »* écrit dans un roman sur les femmes et l’Islam, Chahdortt Djavann. Elle y explique que pour les musulmans, il est possible de tuer des prostitués car leur sang est considéré, selon la charriât, sans valeur. On peut donc tuer sans problème, sans être puni.

Construire une société dans laquelle un criminel reste impuni est ce qu’il se cache derrière l’idéologie islamiste. Elle y parle sans détour d’une idéologie criminelle au service des malfrats, des racailles, des personnes sans idéal qui éduquent hommes et femmes dans la haine du corps de la femme. Si cette idéologie prospère, c’est possible avec l’action d’une minorité mais également de personnes achetées par les pétro dollars.

Pour acheter ce livre cliquez sur l’image

Pourquoi l’entrejambe de la femme, pourquoi le désir chez la femme serait condamnable ? Pourquoi il n’est pas permis aux femmes de dire qu’elles aiment les hommes, comme les hommes peuvent librement dire qu’ils aiment les femmes ? Celle qui ose poser ces questions devient aux yeux du monde musulman une pute. Le régime iranien en est une parfaite illustration. Un mac en chef a pour mission de se tenir informer des histoires de fesses planétaires pour les rapporter aux mollâs. Le régiment iranien n’avait pas hésité à qualifier Carla Bruni Sarkozy, alors première dame de France, de « pute ».

Les hommes de l’Islam sont frustrés, violents et ont manifestement un problème avec leur sexualité. Leurs parents leur ont appris à haïr le propre objet de leur désir car désirer rendrait vulnérable et fragile. L’envie du pénis des femmes est non seulement condamnée mais diabolique. Les mollahs participent pourtant aux partouzes. Ils sont tous obsédés sexuels, malades.

« Lorsque l’on voile une gamine de 6 ans, de 7 ans, on lui signifie qu’elle est nubile. Elle peut être mariée, donc forniquée. A 6, 7, 8, 9 ans, cela relève de la pédophilie ou pas ? Mais une femme de 20 ans, 30 ans, 40 ans, 50 ans dans un système islamiste ne dispose pas de son corps, encore moins de sa vie » indique Chahdortt Djavann sur le plateau de Ca Nous Concerne le 11 avril sur LCI.

« Qu’est-ce que vous répondez aux femmes qui disent : c’est mon choix. Beaucoup de femmes françaises disent : j’ai choisi de porter le voile », interroge Valérie Expert.

« Je ne réponds pas à ces femmes parce que je n’accepterai pas de débattre avec des seconds couteaux. Mais vous m’amenez les grands idéologues de l’idéologie islamiste, qui sont, veuillez m’en excuser, malgré tout le respect que je dois aux islamistes saoudiens, qataris, algériens, le cerveau de l’idéologie islamiste est iranien. Ils sont beaucoup plus intelligents, beaucoup plus habiles. Face à face, je les dévoilerai. Je montrerai comment l’idéologie islamiste a été introduite en France, en Europe. Ecoutez, les violeurs aussi ils violent par choix, les gens qui se droguent qui prennent de l’héroïne c’est aussi par choix, les gens qui cambriolent c’est par choix, les gens qui sont des assassins aussi. Dire de quelque chose que c’est mon choix, ne veut pas dire ce que c’est. Qu’est-ce que c’est le voile ? C’est le drapeau de l’idéologie islamiste mondiale. C’est le drapeau de l’uma, la communauté musulmane mondiale que les islamistes veulent créer. Il y a eu des femmes SS, être femme n’exonère pas de tout. Ce n’est pas parce que l’on est femme que l’on est mieux que les hommes. Est-ce que l’Iran n’a pas envoyé un tchador noir en guise de ministre de l’environnement en France face à François Hollande ? C’était une honte, c’était une honte pour la France. »

« Aujourd’hui de plus en plus de femmes françaises se voilent. Comment vous l’expliquez ? »

« Ecoutez, ce qu’il se passe aujourd’hui, je l’ai prédit en 2004 dans mon livre Bas les voiles et dans Que pense Allah de l’Europe : si vous ne faites rien, il y aura des femmes en burqa, l’idéologie islamise va progresser. La situation va devenir très grave. En 2004, tout le monde a ri en indiquant que j’étais exaltée, excitée. En 2004, je disais, il y a un mouvement de djihâd souterrain. Il y a quelques jours, le maire de Sarcelles l’a dit ! Aujourd’hui, on peut faire quelque chose, mais il n’y pas en politique des hommes et des femmes de courage, de conviction, de principe, il n’y en a pas, mais on peut mettre un frein net au progrès de l’idéologie islamiste. Mais si on ne fait rien, si l’Iran revient sur la scène internationale, l’Europe sera islamique, islamisée dans 10 ans. Je le dis là, on verra dans 10 ans. »

Ce roman est un face-à-face direct entre le lecteur et le destin des femmes prostituées dans ce monde islamiste.

De tels propos, aussi effroyables fussent-il dans la bouche d’une femme écrivain, prennent tout leur sens désormais. D’autant plus quand une autre femme, Céline Pina explique, interview après interview, que nos politiques sont lâches, coupables et ne font plus cas de la France millénaire, comme l’a clairement indiqué le Président Hollande lorsque questionné sur le port du voile en France, il répondit « ça dépend comment c’est porté ».

L’islamisation de la France, est-ce un projet politique ? En 2016, poser la question, c’est y répondre.

@ Sébastien Colin pour Europe Israël News