Extraits:

"Il est temps d'exiger de ceux qui aspirent aux fonctions politiques qu'ils retrouvent le sens de la République. Exigeons de nos élus qu'ils fassent preuve de courage, qu'ils s'expriment et incarnent l'esprit de notre pays et de ses  lois, et nous aurons fait un sacré pas en avant. Soyons clairs sur l'exigence et les efforts que réclament l'intégration à notre sphère publique. Rappelons que cet effort concerne tout le monde et sanctionnons sans fausse honte les atteintes à la laïcité.../...Soyons clairs sur la question du voile, qui est un moyen de pression, de provocation et un outil politique ciblant l'égalité entre les hommes et les femmes, et cessons d'en être dupe. Acceptons que ce signe puisse etre vu comme une rupture de l'acceptation de notre contrat social et qu'il soit légitime de refuser l'embauche ou de licencier quelqu'un qui se met à le porter.

Arrêtons la complaisance et le discours victimaire, ensemençons les têtes avec les mots de l'émancipation plutôt que ceux de soumission...Laissons islamistes, extrème droite et gauche identitaire rivaliser dans le totalitarisme et plutôt que de former des imams, apprenons à aimer les idéaux auxquels notre histoire intellectuelle a donné naissance.

Nous faisons face à un islamisme politique qui ne s'interdit rien : déstabiliser un pays par le terrorisme, instrumentaliser les Français de confession musulmane pour faire croire que l'on a deja plus d'autres choix que de céder à des accomodements raisonnables, détruire les droits des femmes .../...

Il nous faut choisir à présent la fermeté et l'affirmation : les islamistes ne font peur et ne sont grands que parce que nos élites sont à genoux. La question est : ceux qui nous dirigent ou aspirent à le faire en ont-ils conscience? Il semblerait hélas que non. E nrevanche notre société civile, elle, a compris ce qui se passait. Il faut dire qu'elle en a payé le prix du sang...Combien de morts faudra-t-il encore pour qu'à leur tour nos élus ouvrent les yeux?"

 

pages 252, 253, 254.

Silence coupable de Céline Pina, éditions KERO, 18,90 €