En France depuis des décennies, les personnes autistes sont exclues de la société, du monde du travail, de l'école et sont parquées pour la plupart dans des institutions à l'abri des regards. Il y a pourtant des solutions autres que l'exclusion, la maltraitance ou la barbarie comme le packing (technique qui enveloppe des enfants autistes non verbaux dans des draps serrés, humides et réfrigérés à 10°c) : les thérapies cognitivo-comportementales ou TCC qui sont mise en oeuvre dans tous les pays européens et pas seulement pour la prise en charge des personnes autistes. Les TCC donnent des résultats (lire le rapport de l'INSERM de 2004), les parents d'enfants autistes créent des associations depuis 30 ans pour mettre en oeuvre les TCC pendant que dans les institutions publiques (hôpitaux de jour, SESSAD, IME, MAS, FAM lieux de "stockage" des personnes autistes) financées par l'argent public, des salariés occupent sans aucun but les personnes autistes. Il y a eu 5 condamnations de la France par le Conseil de l'Europe depuis 2004  pour prises en charge non pertinentes des personnes autistes, les recommandations de la Haute Autorité de Santé en 2012 (qui recommande 20 à 25 heures de méthodes éducatives et comportementales par semaine et par enfant) et rien ne bouge!

La psychanalyse et tous ses adeptes (psy en tous genres) ne veulent pas lacher le gâteau qui permet de passer toute une vie professionnelle sans rendre compte sur son travail et sans s'inquiêter des personnes autistes que l'on continue de maltraiter par défaut de prise en charge. La psychanalyse n'est pas une science, ce n'est pas une thérapie : c'est la"plus grande imposture intellectuelle du XXe siècle" -Peter Medawar, prix Nobel de médecine dans les années 60-  c'est la" théorie du zéro" -Mikel Borch Jacobsen, philosophe-. La psychanalyse a phagocyté la psychologie qui était à l'origine une discipline scientifique et qui est devenu une discipline littéraire basée sur la mythologie grecque, la psychanalyse a atomisé la psychiatrie qui était l'origine une discipline médicale et qui est devenu une "philosophie"qui fait assoir les psychiatres sur leurs codes de déontologie.

http://franck-ramus.blogspot.fr/  (Autisme : l'obscurantisme contre attaque)

Non à la psychanalyse dans le secteur médical, le secteur para médical, le secteur scolaire et le secteur judiciaire!