Ce livre raconte les attentats de Paris du 13 novembre à travers des témoignages.

Extrait de la préface:

"L'Islam est le grand absent de ce livre. Ceux qui sont encore là pour témoigner n'en parlent pas ou peu. En dépit de leur meurtrissure, de leurs plaies encore ouvertes, ils veillent tacitement à ce qu'il n'y ait surtout pas d'"amalgame". Ce vendredi 13 novembre, le terrorisme frappe Paris pour la seconde fois en 2015, faisant 130 morts et des centaines de blessés physiques et psychiques. Mais le plus urgent, c'est qu'il n'y ait aucun amalgame.../...Ainsi toutes les religions se valent, l'Islam n'a donc rien à se reprocher. D'autres encore s'empressent après chaque attaque terroriste, comme François Hollande, au lendemain des attentats du 7 janvier 2015, d'asséner que les terroristes  "ne sont pas des musulmans" mais "des criminels". Circulez donc, tout ceci n'a rien à voir avec l'Islam.../... En excommuniant les terroristes, en les chassant de la vertueuse Oumma, le président pratique sans le vouloir la redoutable rhétorique du takfir, celle-là même qui justifie tout acte de djihad. Décréter que l'autre est un kâfir, un non-musulman, c'est le condamner à la peine d'apostasie en Islam. "L'apostat, tuez -le" a ordonné Mahomet. Et ce n'est rien d'autre que sa sunna que les terroristes mettent en oeuvre aujourd'hui en tuant des infidèles et des apostats en France, car les victimes du 13 novembre ne sont pas innocentes aux yeux de l'Islam."

13, Zineb, pages 11 et 12, éditions RING, 18€