Analyse du reportage et des réactions hystériques par Céline Pina :

"Oui, il fallait oser faire cette enquête car, depuis quelque temps, tout se passe comme si les médias étaient anesthésiés sur la question de l'Islam, ou pour le moins gênés. Il suffit de voir avec quelle complaisance les chiffres inquiétants de l'étude de l'IFOP sur la situation des musulmans de France ont été exploités sous le doux titre «Un islam de France est possible…» alors qu'on y apprend que presque 28% des musulmans sont pour la charia."

"Ce n'est pas si souvent que la télévision montre comment le clientélisme communautaire d'un maire, ici Stéphane Gatignon à Sevran, mène aux pires atteintes à la laïcité. Alors que dans cette ville, de nombreux gamins sont partis terminer leur jour en kamikase ou en soldat de l'Etat islamique en Syrie ou en Irak, la complaisance du maire va jusqu'à louer pour une somme dérisoire un terrain municipal pour héberger une école coranique sans agrément, qui accueille des enfants que leurs parents, radicaux, déscolarisent et où les filles sont voilées alors que ce ne sont que de jeunes enfants. Le maire de Bagnolet s'est fait épingler pour les mêmes raisons et ils ont des émules…"

les réactions des organisatrices du camp décolonial interdit aux blancs (!):

"Ces deux identitaires ne valent pas mieux que les personnalités de FN vilipendées plus haut et portent, elles aussi, un projet de société séparatiste, qui fait de l'appartenance ethnique et confessionnelle le cœur de l'identité des individus. Mais cela ne sera jamais dit par le «journaliste». En effet, pourquoi se soucier de mettre en contexte et de dire d'où parlent les personnes que l'on cite, quand on ne souhaite pas faire un travail d'enquêteur mais servir une cause sans l'assumer. Voilà pourquoi dans un cas on met l'appartenance FN en avant, cela permet de qualifier la personne pour mieux disqualifier sa parole et dans l'autre, on oublie la proximité avec le PIR et on passe sous silence le scandale du camp séparatiste et anti mixité raciale, car ne pas situer permet de crédibiliser. Et pour parfaire le tour de passe passe, on qualifie d'antiracistes, des militantes qui mettent l'appartenance ethnique au dessus de tout, ce qui est la définition même du racisme…"

hé oui : "on qualifie d'antiracistes, des militantes qui mettent l'appartenance ethnique au dessus de tout, ce qui est la définition même du racisme…"

le texte complet ici :

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2016/09/30/31003-20160930ARTFIG00125-dossier-tabou-de-m6-sur-l-islam-irruption-du-reel-et-retour-des-censeurs.php