Le Nobel de la paix à Latifa, pauvre France, par Sarah Cattan

Certains journaux te balancent l'info dans les pages Culture. Vous avez dit Culture ? Ben ouai C'est Latifa qui postule. Pour le Prix Nobel. De la Paix. Oui. Latifa Ibn Ziaten. Mère d'Imad, première victime de Mohamed Merah. Celle qui un jour fut prise à partie à l'Assemblée Nationale. Celle-là.

http://www.tribunejuive.info

"Ce foulard, il nous insupporte par principe. Voir cette femme voilée entrer dans nos écoles pour parler du modèle de laïcité à la française, s’autorisant de facto ce qui est interdit aux élèves comme à leurs enseignants dans ces lieux, nous insupporte. Latifa, elle incarne la banalisation du port du voile, cet uniforme islamiste qui doit être combattu.Au nom de ces femmes musulmanes qui se sont battues et se battent encore, au nom de celles qui sont mortes pour le droit à la liberté. Au nom du combat récent des femmes iraniennes. Entre autres.

.../...

"'The last but non the least : Ce fut son indignité lorsqu’elle refusa, lors de la cérémonie officielle, que la dépouille de son fils reposât à côté de celle de son collègue, au motif que celui-là n’était pas musulman. Latifa, c’est celle qui jugea impure la dépouille catholique d’Abel Chennouf Meyer. Latifa, c’est l’affaire dans l’affaire, l’affaire de la chapelle ardente. Latifa qui demanda à ce qu’on écartât le corps de l’impur. Latifa dont la demande indigne fut reçue par les autorités concernées car on ne refuse rien à Latifa. Refusez-lui le Prix Nobel de la Paix."