EXCLUSIF. Les noms de 2 626 agents du renseignement aux mains d'une radicalisée

L'information est connue des autorités depuis un an mais était traitée avec la plus stricte confidentialité. En avril 2017, une jeune femme, Mina B., fichée S, est entendue dans le cadre d'une enquête judiciaire portant sur ses liens avec la mouvance radicale. Lors de son audition, Mina s'épanche.

http://www.lepoint.fr