extraits:

-Henri IV : "Le premier mariage de Henri fut annulé, ça collait pas du tout avec Margot, qui avait un nid de frelons sous le vertugadin et une fâcheuse tendance à l'occasion d'appliquer les vieilles leçons de Messaline." -page 35-

-Messaline : "Messaline, elle, était bousculée comme une formule 1. Elle avait une taille de libellule et la fermeté de ses nibards emplissait de rares  émotions tactiles la paluche de tout honnête homme digne de ce nom. Son superbe petit cul, si bien pommé, donnait à celui qui avait la chance de le caresser l'impression de faire le tour du monde en dégustant une glace à la vanille. -page 39-

                     "Enervée du cul, pas possible! C'est qu'aussi sa nature généreuse profonde lui dictait d'offrir le plus souvent possible son accueillante touffe à tous les maris malheureux en ménage, à tous les amants décus de leur maîtresses à tous les jeunots qui n'avaient encore sabré que des vieilles, à tous les centurions qui revenaient de guerre avec les roustimbales pleines à ras bord, à tous les bergers qui n'avaient que leur brebis, sans compter tous les autres  qui rêvaient de son millefeuille, tous les soirs, en enjambant leur bergère." -page 41-

-Le roi Dagobert : "il fit pondre un decret interdisant aux aristocrates leur fameux "droit de cuissage" sur des créatures de moins de huit ans. Ca fit du bruit dans le Landerneau, car les virils châtelains, qui faisaient l'honneur à leur servante de dépuceler leur fille, ne voulaient pas entendre parler de vieilles de neuf ou même dix ans! Effectivement, Dagobert aurait pu y reflêchir avant."-page 203-

-Gengis Khan : "Ils décapitèrent les statues, scièrent les oliviers et arrachèrent les vignes. Ils étouffèrent les vieillards sous des édredons et violèrent les femmes. Parfois, le contraire!" -page 232-

IMG_3347"Louis XV adorait, dans l'ordre...le café et les femmes. Puisque ce sont les femmes qui lui faisaient le café. Il découvrit très vite que la température d'une femme pouvait avoisiner celle d'un expresso." -Galerie de portraits-

 

Pierre Perret, Les pointures de l'histoire, éditions du Cherche Midi, 22€.