Vents de violence à Bruxelles : le résultat du laxisme et du communautarisme d'une certaine gauche ?

Suite aux attentats dans notre capitale, la presse internationale avait les yeux braqués sur notre pays. Notre capitale avait alors été rebaptisée " plaque tournante du djihadisme " ou " Molenbeekistan ". Les deux émeutes que connaît la ville de Bruxelles en à peine quelques jours ne vont rien arranger pour sauver l'image de la capitale de l'Europe.

http://www.levif.be