14 novembre 2016

Céline Pina et les commémorations.

Nous nous souvenons tous où nous étions le soir du 13 novembre, il y a un an. Comme dans tout traumatisme collectif. Et pourtant je n'ai pas eu envie, aujourd'hui, de lire les journaux ou d'allumer la télé, pas envie d'entendre ces discours, impeccablement conçus pour dire ce que l'on a envie d'entendre et qui ne seront suivis d'aucun effet. Je suis restée complètement indifférente à la polémique autour de la réouverture du Bataclan et je ne supporte plus l'accumulation des commémorations, tant elles semblent être organisées, moins... [Lire la suite]