Les illusions religieuses assassinent l'humanité depuis que l'homme s'invente des dieux.

Certains barbares s'arrogent le droit de tuer la vie que leur dieu imaginaire aurait créer, ils sont le propre blasphème de leur croyance qu'ils revendiquent.

C'est la vie qui est sacrée, pas le dogme d'une illusion.

Ainsi, comment des croyants qui prennent au premier degré des livres dits "sacrés", pourraient-ils comprendre des dessins satiriques qui font appel à une reflexion libre de tout dogmatisme?

J'ai pu lire en janvier 2015, sur le blog d'une con  vertie à l'islam, :"le crayon appelle à la barbarie"....Dessiner un prophète pédophile justifie pour les crédules que l'on assasssine son dessinateur! Patrick Pelloux a parlé, ce matin, de crime contre l'humanité. Oui, c'est bien de cela qu'il s'agit. Comme les kabyles qui refusent l'islamisation de leur pays -méconnu- écrivons maintenant "izlam" avec un "z" comme nazi, tant que le coran n'aura pas été expurgé des textes izlamo-fascistes.

Les religions sont des hallucinations collectives qui doivent être adaptées humainement au siècle où nous vivons.

Je suis Charlie.

Ni dieu, ni maître.